Zoom sur la Grande Séolane

La Grande Séolane a fait un long voyage, elle en est toute retournée.

Elle vient de loin, d’un pays aujourd’hui étranger. Il faut savoir qu’ici, même les montagnes ont voyagé et voyageront encore. Alors on les a appelées des « blocs erratiques », et on a dessiné leurs « nappes de charriage ».

Un jour, un géologue très sportif a grimpé tout en haut et a pu constater que le dessus était plus ancien que le dessous. Il a expliqué, en résumé : la Grande Séolane est un pavé de calcaires coralliens blancs, dont les couches sont à l’envers. Le grès sombre à sa base est plus jeune. La Grande Séolane est donc sens dessus dessous, toute « bouleversifiée » !

C’est un drôle de monument cette montagne chavirée, toujours changeante.

Personne autour d’elle ne la voit de la même forme : vue du sud elle est aiguille, de l’est elle devient une grosse tortue sur le dos, et à l’opposé elle ressemble à une vieille molaire cariée avec un trou sur le côté…

Massive ou élancée, ou même toute effritée, elle reste imposante et attirante. A contempler sans modération !

Marie Christine

Photos Denis, Lucien, Julien, Nathalie, Sandrine et Lise. 

Partager l'article sur Facebook