Une belle cérémonie au Laverq

Le 18 aout 1895 on a pu lire dans le Journal de Barcelonnette le compte-rendu d’une belle cérémonie :

« Le baptême de notre cloche a eu lieu le 4 aout avec un éclat particulier.

Notre député, Monsieur Paul Delombre, était venu pour y présider. Sans la maladie de l’un de ses fils, qui avait retenu à Paris la famille de M. Paul Delombre, la fête eût été encore plus complète, car Madame Delombre y eût assisté avec tous ses enfants.

A la messe solennelle, dite par notre ancien curé, M. l’abbé Guirand, actuellement curé d’Allos, notre nouveau curé M. l’abbé A. Laurent a prononcé un remarquable sermon sur les voix diverses de la cloche, tour à tour en joie et en deuil. L’éloquence émue de M. Laurent a profondément impressionné l’assistance. M. le curé a remercié tous ceux qui ont contribué à doter notre modeste église de cette belle cloche, et, en première ligne, notre dévoué représentant à la chambre.

Pour le baptême, la cloche avait été, à la demande de tous les habitants, suspendue devant la porte de l’église. M. Paul Delombre, notre député, s’est placé en face de la cloche et, près de lui ont pris place, Madame Tron Joséphine, et M. Tron Reynault, marraine et parrain de la cloche ; M. Godel, receveur particulier des finances de Barcelonnette ; Escavy, conducteur des ponts et chaussées au Lauzet, etc…

Toute la population du Laverq était là, et elle était grossie de bon nombre d’amis de toute la commune de Méolans, du Lauzet, et des villages voisins.

Le spectacle était réellement magnifique : un chœur de jeunes filles à l’une des extrémités de la place, répondait au chœur des hommes, de l’autre côté.

La pluie a, malheureusement, gêné quelque peu la cérémonie ; mais chacun en a pris gaiement son parti, et l’on disait, en riant : – C’est un vrai baptême !

Voici les noms inscrits sur la cloche : parrain et marraine d’honneur M. Paul Delombre, député des Basses Alpes et Madame Paul Delombre ; deuxième parrain et deuxième marraine, M. Reynault Tron et Madame Joséphine Tron.

La cérémonie achevée, M. Paul Delombre a fait faire, au nom de Madame Delombre, une distribution de dragées aux enfants. Cette partie de la fête n’a pas été la moins goûtée.

Les petits écoliers du Laverq, régalés de dragées 

Puis un déjeuner intime a réuni chez M. le curé outre M. Paul Delombre, M. et Mme Tron et M. le receveur particulier des finances, l’abbé Guirand, M. Reynaud notre affectionné maire ; MM. Ollivier, président de la fabrique, Escavy, l’abbé Roux ; MM. Amavet conseiller municipal, Gilly conseiller municipal et Tron Magloire, fabriciens ; Roux Eugène conseiller municipal ; Clariond du Martinet conseiller municipal.

Au dessert, M. Paul Delombre a porté un toast au Président de la République, dont le caractère est apprécié de tous. Faisant allusion aux paroles si élevées de M. l’abbé  A. Laurent, M. Paul Delombre a ajouté que « si la cloche peut en effet tour à tour pleurer nos douleurs, chanter nos joies, célébrer nos espérances, c’est grâce à la parfaite cohésion des matériaux dont elle est formée. Et ainsi il importe que tous les citoyens soient indissolublement unis pour le bien et la grandeur de la France ».

M. l’abbé Laurent a remercié M. Paul Delombre et, après divers toasts où personne n’a été oublié, la réunion s’est séparée. Quand il est sorti, M. Paul Delombre a été de nouveau l’objet des plus sympathiques manifestations. Nous garderons longtemps le souvenir de sa bonne visite ».

Extrait du Journal de Barcelonnette, Médiathèque de Barcelonnette. 

Photos : Archives Départementales des Alpes de haute Provence, fonds Collomb, plaques de verre, vers 1896

 

Partager l'article sur Facebook