Le colporteur Jean Joseph ESMIEU

Jean Joseph est né à Méolans dans le hameau de Gaudeissard le 15 mai 1762.

Le hameau de Gaudeissard – Janvier 2022 – Photo Lucien

En ce temps-là, seul l’ainé de la famille peut espérer rester et vivre au pays. C’est lui qui hérite des biens matériels, maison et terres. Mais ce n’est pas sans contrepartie car il doit assurer la dot de ses sœurs et financer l’apprentissage de ses frères. C’est ainsi que certains d’entre-eux préfèrent empocher un petit pécule et partent en basse Provence pour tenter leur chance.

Jean Joseph est le troisième garçon de la famille. C’était probablement sa destinée mais un différend avec son père va précipiter son départ. Il a 11 ans lorsqu’il décide de quitter sa famille et son village. 

Fallait-il avoir du tempérament pour partir, seul, en pleine tempête de neige et rallier Marseille à pied en cinq jours avec des étapes de plus de cinquante kilomètres !

Maison Esmieu Cogolin

 

Nous connaissons l’histoire de sa vie très mouvementée grâce au manuscrit qu’il a rédigé à 61 ans, découvert lors de la restauration de sa maison dans les années 1960 à Cogolin par un de ses descendants. Ce récit est aussi un formidable témoignage des mœurs de son époque, du fonctionnement de la justice au milieu des évènements révolutionnaires de Toulon.

Plaque commémorative Esmieu

 

En décembre 2005 à Cogolin, une plaque commémorative a été fixée sur la façade de sa maison. 

On peut y lire qu’il a été conseiller municipal en 1830.

Les Alpes de Lumière et Sabença de la Valeia ont co-édité un livre intitulé « La vie pénible et laborieuse du colporteur Esmieu » bien connu dans la vallée. Le récit de Jean Joseph est suivi du commentaire de six historiens qui croisent leur regard sur sa vie, son style d’écriture et sur les évènements qu’il relate.

La vie d’un petit colporteur dans la grande histoire.

 

Si ce livre nous donne quelques informations sur sa descendance, il y a peu de renseignements sur ses origines. Essayons de remédier à cette lacune.

Le hameau de Gaudeissard est situé sur les hauteurs à l’Ubac de Méolans.

Aujourd’hui, il ne reste rien de la maison ESMIEU mais on peut la situer sur cette vue aérienne de l’IGN.

Hameau de Gaudeissard – Méolans en 2018

 

Méolans – Hameau de Gaudeissard – 1812

 

On peut aussi la situer sur le cadastre napoléonien de 1812. A cette date, le père de Jean Joseph, Laurens, n’est plus de ce monde. Il est décédé le 1er janvier 1789. Ce sont ses enfants qui habitent la maison.

Lorsqu’il quitte son village, il a 2 frères, Jean Baptiste et Jean Antoine âgés respectivement de 18 et 20 ans et une sœur, Rose, de 14 ans. Un 5e enfant, Laurens, est né après lui mais il n’a vécu que 3 ans.

 

 

 

 

Si cette famille vous intéresse, vous trouverez le contrat de mariage des parents de Jean Joseph ici :

https://www.laverq.net/genealogie/actes/contrat-de-mariage-de-esmieu-laurens-avec-derbes-anne-marie/5844/

Roland

Si vous voulez lire cette belle histoire vous pouvez commander le livre (17 €) à

Sabença de la Valeia
BP 3
04400 Barcelonnette

Partager l'article sur Facebook