Double mariage aux Clarionds

Les cérémonies étaient rares dans la petite chapelle Saint Joseph au hameau des Clarionds, elle était destinée aux prières et à quelques messes votives, mais par exception l’archevêque pouvait y autoriser une cérémonie religieuse. C’est ce qui arriva le 4 mai 1752. L’église paroissiale du Laverq était-elle en travaux ? Une personne concernée par la cérémonie était-elle dans l’impossibilité de se déplacer jusqu’à l’Abbaye ?

Les Clarionds Vallon du Laverq à Méolans-Revel

Ce jour là Jeanne Clariond, 44 ans, a épousé Dominique Chauvet, du Lauzet, et sa fille Suzanne, 15 ans, a épousé Pierre le fils de Dominique.

Jeanne était fille de Jean Clariond, du hameau des Clarionds, et de Marguerite Reynaud.

 Dès l’âge de 13 ans elle avait été liée par contrat de mariage à Jean Louis Clariond fils de Martin, qui ne possédait pas grand-chose, tandis qu’elle-même héritait de la maison et des terres de son père. Veuve à 40 ans, elle avait déjà établi son fils Jean, marié à Elisabeth Gilly en 1748, elle lui avait laissé l’exploitation. Un autre fils, Hyacinthe, était mort à la guerre. La conscription se faisait par tirage au sort et c’était lui qui était parti à l’armée, alors qu’il se destinait à la prêtrise.

Jeanne Clariond et sa fille Suzanne vont aller vivre au Lauzet, à Champanastaïs, agrandir et pérenniser une famille Chauvet. Jeanne aura encore un petit garçon en 1753, prénommé Hyacinthe lui aussi…

Pour plus de détails sur la lignée de Jeanne, on se réfèrera à la base généalogique, où cette famille Clariond est bien reconstituée.

Messire le curé Allemand a rédigé un bel acte ce jour-là :

Transcription de l’acte de mariage du 4/05/1752 (registre communal) :

L’an mille sept cent cinquante deux nous soussigné curé du Laverc après avoir publié pendant trois dimanches consécutifs les promesses de mariage entre Dominique Chauvet fu Pierre de la paroisse du Lauset et Jeanne Clariond veuve de Jean Louis Clariond paroisse du Laverc, et entre Pierre Chauvet fils du dit Dominique et Suzanne Clariond fu Jean Louis et fille de la dite Jeanne, et n’ayant paru aucun empêchement canonique ni civil, vu encore le certificat du sieur Roberti prieur curé du Lauset qui porte ne lui avoir aussi paru aucun empêchement sur la publication des dits mariages, nous leur avons accordé la bénédiction nuptiale en présence de leurs communs parents et amis soussignés, dans la chapelle Saint Joseph au hameau des Clarionds, le quatre mai dite année, par permission de Monseigneur l’Archevêque Prince d’Embrun.

Signé : Pierre Chauvet, Dominique Chauvet, Pierre Vigne, André Colomb, Joseph Clariond, Pierre Reinaud, Jean Baptiste Vigne témoin, Jean Ange Gilly, et Allemand curé.

Lien vers l’acte de mariage de Jeanne et sa fille Suzanne : https://www.laverq.net/genealogie/actes/mariage-de-chauvet-dominique-avec-clariond-jeanne/1162/

Marie Christine

 

Partager l'article sur Facebook