De ciel à terre

« Intangibles lointains, comme je vous appartiens » Gilles Baudry

Amoureux des grands espaces,
Tu te souviens des pas d’enfance
Ivres de vent et d’insouciance

Ceux qui dévalent la pente raide
Sautant le gué des convenances
Hymne à la vie en son essence

Ces yeux qui cherchent l’horizon
Ont déposé toutes les armes
Ce qui s’étonne n’a pas de nom

Le temps se glisse dans la faille
De ce regard perdu d’avance
Voici la Joie, la Joie sans borne

Scellant le pacte de l’alliance
Entre un cœur pur et cette danse
De Ciel à Terre, en résonance .

Lise

 Photo Inès Gaillard